L'histoire des briquets pour cigare

juillet 07, 2021

L'histoire des briquets pour cigare

Un bon allume-cigare est une excellente chose. Aujourd'hui, ils résistent au vent et font brûler votre bâtonnet en quelques secondes. Les briquets ont fait beaucoup de chemin depuis leur invention en 1816, ou 1823, enfin, en tout cas, c'était au XIXe siècle.

1. Les débuts du briquet

Les briquets d'origine étaient fabriqués à partir d'armes à feu transformées et n'étaient pas exactement portables. On attribue au chimiste allemand Johann Wolfgang Döbereiner l'invention du premier briquet.

La "lampe de Döbereiner", comme on appelait le briquet, utilisait de l'hydrogène gazeux qui passait sur un catalyseur métallique qui provoquait une réaction créant de la chaleur et de la lumière. Qui n’était pas tout à fait petite d’ailleurs.

Quatre-vingts ans plus tard, un scientifique autrichien, Carl Auer von Welsbach, a breveté la substance "ferrocérium". Le ferrocérium, souvent confondu avec le silex, produit une étincelle lorsqu'il est gratté et allume le combustible du briquet. Le silex est alors devenu populaire dans les années 1920.

C'est ce pas en avant qui a rendu possible les briquets d'aujourd'hui. Pendant les quelque 30 années qui ont suivi, des améliorations progressives ont été apportées aux briquets. Les soldats de la Première Guerre mondiale ont créé des briquets en utilisant des cartouches à douille vide, en ajoutant un bouchon percé de trous pour entourer la flamme. En 1932, la société de briquets Zippo a été fondée en utilisant cet élément de conception. Le fondateur de Zippo, George G. Blaisdell, a vendu ses premiers briquets de poche pour 1,95$. Si confiant dans leurs performances, qu’il offrit une garantie à vie sur les briquets Zippo.


2. Le Carburant

Au début, les briquets utilisaient le naphte comme combustible, mais un changement en faveur du butane est intervenu dans les années 1950. Le butane créait une flamme plus contrôlable et il était moins malodorant que le naphte, que l'on trouve souvent dans l'essence des briquets. L'utilisation du butane a également conduit à la création de “l'étincelle piézoélectrique", qui a remplacé le ferrocérium. Cette étincelle est créée en appliquant une pression (friction) - par exemple, la pression d'un bouton ou la rotation d'une roue - sur un cristal qui contient de l'électricité. Lorsqu'on applique une pression, le cristal émet une décharge électrique qui allume le carburant.

L'utilisation du butane a également permis de se débarrasser de la mèche de tissu à l'intérieur des briquets, dont le naphte avait besoin. Or, c'est le flux du butane qui a pris feu. Les nouveaux briquets coordonnaient, ou combinaient, la création de l'étincelle avec le début de l'écoulement du gaz. 

3. Qui s’est enflammé en premier ?

Une sorte de remarque, mais intéressante, est que le briquet est antérieur à l'allumette telle que nous la connaissons aujourd'hui. Trois ans après "Döbereiner's Lamp", un Anglais du nom de John Walker (sans lien avec le scotch mélangé) a inventé la première allumette liée au type que nous utilisons aujourd'hui. Celle que l'on frotte. Mais les allumettes Walker n'étaient pas très fiables. En 1928, un Français du nom de Charles Sauria a fabriqué une allumette à base de phosphore blanc, une substance très combustible qui s'enflammait souvent toute seule. De plus, le phosphore blanc est très toxique. Le phosphore blanc a été remplacé dans les années 1900 par le sesquisulfure de phosphore, une alternative beaucoup plus sûre et non toxique. Aujourd'hui, c'est le papier de verre sur lequel on frappe une allumette qui contient le créateur d'étincelles. Du soufre et du chlorate de potassium sont placés sur le bout de l'allumette. Lorsque l'on frotte le papier de verre recouvert de phosphore rouge, une étincelle suffisamment intense pour enflammer l'allumette se produit.

4. La Torche

Vous pouvez préférer une flamme douce, comme celle créée par un Zippo ou un autre briquet, mais les torches de poche au butane sont maintenant très populaires. La torche peut allumer votre cigare, même s'il est relativement humide, beaucoup plus rapidement qu'une allumette ou une flamme douce. Ces torches créeraient une flamme suffisamment chaude pour faire fondre de nombreux métaux courants et les impuretés du butane, alors soyez très prudent en les utilisant pour allumer un cigare.

Ces briquets utilisent également le butane comme combustible, mais au lieu de simplement laisser le combustible se déverser dans l'air pour se mélanger à l'étincelle, les briquets torches créent une pression à travers une plaque métallique percée de très petits trous, poussant le combustible à se mélanger à l'air avant de brûler. Cela crée souvent une flamme bleue qui brûle plus efficacement pour produire des températures supérieures à 1.200°C. C'est la principale différence entre, par exemple, un briquet torche Blazer ou Xikar et un Zippo. Aujourd'hui, les plus grands fabricants de briquets torches ont adopté des garanties à vie sur leurs produits, à l'instar de Zippo dans les années 1930.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Les meilleurs mariages avec un cigare pour le barbecue
Les meilleurs mariages avec un cigare pour le barbecue

juillet 21, 2021

Nous sommes ici pour vous donner quelques associations parfaites à mettre en oeuvre pour votre prochain barbecue entre amis. Voici cinq plats assez classiques qui s'accordent avec des cigares particuliers.
Plus
Les 5 Fumeurs de Cigares Emblématiques
Les 5 Fumeurs de Cigares Emblématiques

juillet 14, 2021

Plus
Quel cigare fumer après manger ?
Quel cigare fumer après manger ?

juin 30, 2021

Si vous avez déjà fumé un cigare l'estomac vide, vous savez qu'il est sage de manger avant. Nous allons donc voir quel cigare allumer après un bon repas.
Plus